Me soulager en acceptant qui je suis et ce que je ressens

Finalement c’est ce que proposent de nombreuses pratiques de méditations, et certaines thérapies.

Accepter l’émotion qui me traverse et accepter que je la ressente et de cette façon-là pour pouvoir me soulager.

Parvenir à accepter l’émotion qui me submerge, la reconnaître, être capable de la nommer*, (et vous vous rendrez compte que ce n’est pas chose facile, combien pouvez-vous citer d’émotions ?), l’observer (qu’est-ce que je ressens dans mon corps et à quel endroit dans mon corps ?), être bienveillant avec moi-même, ne pas me juger parce que je ressens cette émotion. La comprendre (pourquoi est-ce que je ressens cela ?).

Et tout au long de ce processus respirer, respirer et encore respirer, la clef de toutes les pratiques.

Comprendre mes propres émotions me permettra d’avoir plus d’empathie* (indispensable pour une vie heureuse en société) et donc de me faire du bien à moi-même.

C’est à notre portée, il faut juste essayer à ce moment là, de ne pas se laisser complètement emporter par l’émotion et être capable de se recentrer. Là, est la principale difficulté. Se concentrer sur ses sensations. Sur ce que nous dit notre corps.

Paradoxalement, vivre l’émotion, ne pas essayer de la faire taire, de la dissimuler, de l’ignorer, me permettra de la dissiper, en tout cas de l’amoindrir. En utilisant des procédés de camouflage je risque au contraire de la nourrir et de la faire enfler.

 

 

*Dr Catherine Gueguen (Heureux d’apprendre à l’école

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s